Atelier sol vivant du 7 mai 2022

Les sols vivants par Hugo, des Vergers Urbains, le 7 mai 2022

Hugo, animateur de l'atelier sol vivant

Un peu de théorie…

L’objectif est, dans l’avenir, de supprimer les intrants, pour une partie de la forêt et d’avoir des zones sans travail du sol et qui produisent.

Le paillage sur un sol bien aéré permet de supprimer le risque de formation d’une croûte de battance¹. Les vers de terre y contribuent aussi.

La fixation de l’azote atmosphérique peut se faire par des bactéries des genres Rhizobium et Frankenia, ainsi que Azotobacter. Dans ce dernier, il s’agit d’une bactérie qui vit séparément des plantes et non uniquement dans les nodules de racines. Azotobacter est strictement aérobie, ce qui signifie qu’elle ne peut vivre que dans les 5 à 30 cm de la surface en fonction de la compaction du sol.

La mycorhization est la symbiose entre les racines des plantes et des champignons.

Et la pratique

Le but est de cultiver des plantes permettant d’aérer le sol et de fixer des minéraux, comme la consoude. Il est aussi de créer une biodiversité plus importante avec des plantes pour les insectes et les oiseaux.

Les plantations sont faites en périphérie de la cuvette des arbres. Cette dernière doit rester intacte.

Les plantations se font sous forme de petites tranchées, pas plus large qu’un fer de bêche, entre les cuvettes de façon à suggérer le cheminement.

Il est nécessaire d’arroser au moins tous les 2 jours pendant 15 jours s’il ne pleut pas.

La consoude a des racines profondes, ce qui permet d’extraire des minéraux du sol, en particulier le potassium et le phosphore.

Les éléments fournis par Hugo pour préciser son exposé :

Il est proposé un mélange de graines dit « mélange wolff » qui est utilisé surtout en viticulture (mais aussi en arboriculture).

Le mélange améliorant WOLFF 100% biologique

Le mélange améliorant WOLFF 100% biologique a été développé par un vigneron bio afin d’améliorer la structure du sol du vignoble et des vergers. Il profite à la production biologique en fixant l’azote de l’air et des différentes espèces et évite l’érosion. Le mélange est composé de plantes pluriannuelles et vivaces qui se caractérisent par un réseau racinaires de différentes profondeurs, améliorant ainsi la fertilité du sol.

Il se caractérise par une grande variété de plantes et une forte proportion de légumineuses (77%). Le contenu d’herbes et de fleurs offre toute l’année des habitats et de la nourriture pour les insectes et les organismes auxiliaires. Il peut être paillé, mulché² ou roulé.

Autres plantations : graines de lupin.

Les références données par Hugo :

  • La composition du mélange Wolff :


https://www.agrosemens.com/jardin-graine-bio-engrais-verts/968-semences-graines-semence-bio-melange-wolff.html

Dosage: 15 kg/ha.
Semis : à partir de mi-mai
Composition :

Notes

1 – Croûte de battance : Caractère d’un sol tendant à se désagréger et à former une croûte en surface sous l’action de la pluie ou d’un piétinement important. Cette croûte fine empêche l’eau et l’air de circuler et bloque le chemin aux jeunes plantules qui viennent de germer. Imperméable, elle limite l’infiltration de l’eau et accentue le ruissellement lors de nouveaux épisodes pluvieux.

2 – Mulching : Tonte sans ramassage de l’herbe

3 – Rapport C/N : Le rapport massique carbone sur azote est un indicateur qui permet de juger du degré d’évolution de la matière organique, c’est-à-dire de son aptitude à se décomposer plus ou moins rapidement dans le sol. Un compost se décompose bien et rapidement si le rapport C/N est compris entre 15 et 30.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire